NAF – Nice As Fuck

niceasfukkkkkkkk

Des nouveaux supergroupes, on en croise pas mal chaque année. On a eu droit à Prophets Of Rage (Rage Against The Machine, Cypress Hill et Public Enemy) ou encore Giraffe Tongue Orchestra (Mastodon et Alice In Chains) mais le plus étonnant est Nice As Fuck. Le supertrio est composé de supermusiciennes à savoir Jenny Lewis au chant, Erika Forster d’Au Revoir Simone à la basse et Tennessee Thomas du groupe The Like à la batterie et s’est formé sur un coup de tête après avoir affiché son soutien à Bernie Sanders en avril dernier. Et comme cette idée de supertrio tenait tant à cœur à Jenny Lewis, elles ont eu la bonne idée de se présenter en un album éponyme.

Neuf titres et 25 minutes, voilà à quoi se résume Nice As Fuck (ou NAF pour les intimes). Et à la surprise générale, les morceaux sont majoritairement minimalistes ne se résumant qu’à la formule basse/batterie, à l’image de « Runaway », le groovy « Angel » et autres « Higher ». Cela peut paraître pas grand chose au résultat final mais la musique minimaliste est sublimée par la voix gracieuse de Jenny Lewis qui reste envoûtante.

Virevoltant entre post-punk (« Homerun ») et même funk, Nice As Fuck ne laisse personne indifférent et surtout pas quand les synthés apparaissent comme sur l’hypnotique « Cookie Lips », sur la longue introduction instrumentale de « Mall Music » et sur l’hymne anti-armes à feu de l’aérien « Guns ». Et l’autre atout réside dans les textes percutants de Jenny Lewis traitant des sujets divers, que ce soit l’amour, l’acceptation de soi et la tolérance comme sur le single « Door ». C’est ce qui fait avant tout le charme du supertrio.

S’achevant sur l’hymne officiel de 44 secondes qu’est « NAF Theme » (« We’re nice as fuck, wish you good luck »), Nice As Fuck a fait le travail nécessaire. Ceci dit, on s’attendait même à mieux de la part de Jenny Lewis qui nous a habitué à quelque chose de grandiose surtout avec son album The Voyager qui a marqué pas mal de monde. Notre polémiste adoré Father John Misty a d’ailleurs ajouté qu’il s’agit du meilleur groupe indie féminin au monde, le casting a beau avoir de la gueule mais on aimerait un second album plus aventureux et plus coloré.

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s