Honeyblood – Babes Never Die

honeyblood-babesneverdie

Honeyblood avait marqué les esprits il y a deux ans avec leur premier album éponyme en 2014. Le duo féminin composé de Stina Marie Claire Tweeddale (chant, guitare) et de Shona McVicar (chant, batterie) a régalé la presse spécialisée et les fans pour leur formule garage-rock/indie rock simple mais implacable. Mais cela ne va pas durer longtemps pour Shona qui quittera la formation l’année suivante afin de se consacrer à de nouveaux projets. Beaucoup ont cru à une séparation d’une groupe mais il n’en est rien, ce sera Cat Myers qui la remplacera au firmament. Babes Never Die, leur nouveau bébé, est dans les bacs et il reste plus qu’à savoir si ce changement de line-up a eu un effet sur leur musique.

C’est avec plaisir de constater que Honeyblood reste égal à elles-mêmes. On reconnaît facilement la patte de Stina Marie Claire Tweeddale qui massacre sa six-cordes comme pas permis et les deux écossaises sont bien remontées comme il se doit. Passée l’introduction qui nous annonce un mauvais présage, voilà que le duo nous régale avec des brûlots bien féroces à l’image de « Ready For The Magic » qui rappelle quelque peu les groupes féminins des années 60, les accents grunge « Sea Hearts » et autres « Love Is A Disease » qui nous fait réaliser à quel point des groupes comme Wolf Alice les a presque pé-pom dans leur style, surtout sur « Babes Never Die ».

Le tandem écossais nous régale avec des morceaux aussi bien enragés qu’acidulés avec les deux voix des protagonistes toujours en harmonie, sans compter les textes ultra-personnels de Tweddale qui se confie sur son enfance sur « Gangs », par exemple. Mais il ne faut pas sous-estimer les talents de lyriciste de la demoiselle qui arrive à capter son auditeur sur les histoires intrigants de « Justine, Misery Queen » et de « Sister Wolf ». Et oui, même sans Shona McVicar, elles ont toujours quelque chose à dire et rien que pour ça, elles méritent le respect. Pari risqué mais réussi pour les glaswégiennes qui réussissent à se démarquer de la concurrence avec leur Babes Never Die percutant et passionnant.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s