Jeff Rosentock – WORRY.

jeff-rosenstock-worry-1476129905-640x640

L’année dernière, Jeff Rosenstock avait publié son second album solo intitulé We Cool ? sorti dans la (ma ?) plus grande indifférence. Mais pas de soucis, l’ancien membre des groupes The Arrogant Sons Of Bitches, Bomb The Music Industry ! et de Kudrow a prévu beaucoup de musique en stock pour cette année. Et cette nouvelle livraison se nomme WORRY. où il place tous ses espoirs.

Le natif de Long Island revient en pleine forme et se sent exactement comme l’imbécile heureux sur la pochette. Libre et inspiré à fond, WORRY. contient 17 pistes de punk-rock bien racé et agressif comme on aime. Après le faux départ au piano de « We Begged 2 Explode » avant d’exploser en plein milieu de morceau, c’est parti pour une bonne fournée électrique avec des titres bien enragés comme « Festival Song », « Staring Out The Window At Your Apartment » et autres « I Did Something Weird Last Night… » où Jeff Rosenstock déballe toutes ses pensées sur les bavures policières, son quotidien de new-yorkais, l’Internet, les inégalités économiques ou encore la gentrification.

Ses précédentes expériences musicales ayant été fructueuses brillent au grand jour à travers ce WORRY. explorant toutes ses influences. Allant du punk-rock pur et dur (« Blast Damage Days », « Bang On The Door », « Wave To Goodnight To Me ») au hardcore des 80’s (« Planet Luxury », « HELLLLHOOOOLE ») mais aussi par des sonorités ska-punk rappelant l’ère de The Arrogant Sons Of Bitches (« Rainbow »), Jeff Rosenstock nous étale son CV musical, quitte à ridiculiser la concurrence (en l’occurrence Rivers Cuomo de Weezer ou Patrick Stickles de Titus Andronicus). D’autres moments de génie sont à souligner comme « To Be A Ghost… » qui rejoint son sequel plus acoustique de « …While You’re Alive », ce qui montre que le New-Yorkais est capable de tout.

Il n’y a pas à s’inquiéter, Jeff Rosenstock nous a publié son album le plus complet qu’est WORRY. Abouti et cohérent, le New-Yorkais explore toutes les facettes et vise la perfection. Un niveau qu’il n’a pas vraiment atteint sur ses deux premiers albums.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s