Hand Habits – Wildly Idle (Humble Before The Void)

500x500-000000-80-0-0-77

Préparez-vous à accueillir la nouvelle recrue du label Woodsist Records: Hand Habits. C’est le nom de scène de Meg Duffy, une jeune chanteuse et musicienne new-yorkaise qui a longtemps accompagné Kevin Morby et Mega Bog sur la route avant de tracer la sienne. Après avoir sorti un split avec Sheridan Riley du regretté groupe Avi Buffalo en 2014 intitulé Small Shifts, elle présente son premier album Wildly Idle (Humble Before The Void) qui est bien parti pour squatter mes (et probablement vos) tops de fin d’année.

Appelez sa musique de la bedroom-pop ou de l’indie folk si vous voulez mais Hand Habits se débrouille incroyablement bien même si elle peut compter sur les aides de Keven Lareau (Quilt), Sheridan Riley et de M. Geddes Gengras de temps en temps. On arrive directement à être bercé par ses mélodies sucrées et rêveuses du reposant « Flower Glass » où elle nous chante un: « I’ll sing it to you softly » en nous prédisant l’ambiance sereine de l’opus ainsi que de la triptyque harmonieuse « In Between », « All The While » (avec une interprétation de la new-yorkaise à en couper le souffle) comportant un sublime solo de guitare sous reverbs et « Demand It » qui nous met sur un petit nuage.

Il suffit des six-cordes mélodieuses, des rythmiques chaloupés et de chant incroyablement aérien de Hand Habits pour être incroyablement conquis par ce premier opus éthéré divisé malicieusement en trois parties. Les intermèdes ou plutôt des scènes que sont « Greater La », « Cowboy » et « Time Hole » durant une minute sont en réalité des poèmes lus et rédigés par les auteures Kayla Ephros, Catherine Pond et Lucy Blagg respectivement et qui assurent parfaitement la cohésion de Wildly Idle (Humble Before The Void). La New-Yorkaise sait nous faire rêver et ce, de la plus belle des manières avec « Sun Beholds Me », « Book on How To Change » et avec « New Bones », on touche le 7ème ciel.

Prenez une pincée de dream-pop à la Mazzy Star, de folk-rock apaisé à la Kevin Morby et de charme irréversible et bouleversant digne d’Angel Olsen, touillez bien et vous obtiendrez Wildly Idle (Humble Before The Void). Un très beau premier album harmonieux qui s’avère indispensable si vous auriez besoin de décompresser pendant au moins 50 minutes. Comme quoi, Woodsist nous propose toujours de la qualité.

Note: 9/10

Retrouvez Hand Habits sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Un commentaire sur “Hand Habits – Wildly Idle (Humble Before The Void)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s