Albin de la Simone – L’Un de Nous

130_g_515

Albin de la Simone aura connu la victoire et la défaite dans son parcours musical. Révélé en 2003 avec son premier album, notre frenchy adoré est devenu le gars que beaucoup se l’arrache: Jeanne Cherhal, Alain Souchon, Miossec, Vanessa Paradis, etc… Comme dit plus haut, il a connu des hauts et des bas, comme son album Bungalow en 2008 qui n’a pas fait l’unanimité et s’est fait licencier de son label Cinq7. Il faudra attendre 2013 pour la résurrection de l’auteur-compositeur-interprète avec un merveilleux quatrième opus Un homme (paru sur le label Tôt ou Tard) qui est considéré comme étant son magnum opus avec des sublimes titres comme « Mes épaules » et « Moi moi moi » avec Emiliana Torrini. Et si ce n’était pas plutôt son nouvel album L’Un de Nous qui serait son magnum opus ?

Par sa pochette illustrée par l’artiste Sophie Calle, Albin de la Simone se voit plutôt comme l’ours brun enguirlandé. Selon une interview pour un quotidien belge, « c’est une manière de rejeter la faute sur l’autre. De se dire « Je ne sais pas lequel est zinzin, mais y’en a un des deux qui ne va pas bien… » Alors qu’on sait tous que c’est moi qui ne vais pas bien. […] Pour l’album, c’est « moi et les autres », « l’individu et le couple » et la pochette va dans ce sens ». C’est avec ses mots-là que l’on devine à l’avance l’ambiance générale de l’opus où le français abandonne les synthés et autres claviers de son prédécesseur pour des instruments plus organiques et chaleureuses. Ici, le piano ainsi que les cordes prennent une place prépondérante sur ces 12 morceaux, à commencer par la sublime ballade nommée « Le grand amour » qu’ouvre l’opus où Albin dresse subtilement le tableau d’un amour raté, mais aussi sur les bouleversants « Les Chiens sans langue » et « Ma barbe pousse » parlant de la perte douloureuse d’un enfant et « Une femme » qui est une déclaration d’amour touchante.

L’Un de Nous est une œuvre mûrement réfléchie où la nostalgie et l’épreuve du temps qui passe sont les thèmes principaux reflétant parfaitement l’état d’esprit du chanteur avec comme principal exemple « La fleur de l’âge » traité avec douce ironie. Bien entendu, on perçoit quelques moments plus enjoués comme le groove complètement chic de « Dans la tête », les élans quelque peu jazzy de « Embrasse ma femme » qui est une déclaration post-mortem ainsi que « A midi on m’a dit » accentué par les chœurs splendides d’une certaine Mara Carlyle. D’ailleurs, des guests féminins se cachent à travers cet album, comme le retour de l’Islandaise Emiliana Torrini qui ne se contente de simples « tam tam tam tadam » sur « Pourquoi on pleure » montrant que l’on a trop tendance à ne pas profiter du présent à cause du fait de vouloir trop regarder de l’avant mais aussi celui de Sabina Sciubba du groupe Brazilian Girls qui partage son micro sur le frissonnant « A quoi » comptant un petit solo de scie musicale. Il ne manque plus que les appels de phare de Vanessa Paradis sur le dernier titre rayonnant « Ado » pour pouvoir plonger dans le grand bain.

Si Un Homme était l’album caractérisant toutes les angoisses d’un quadragénaire, L’Un de Nous est un opus centré sur le sentiment amoureux mais aussi une réflexion profonde sur le temps qui passe. C’est sans compter sur la plume complètement lucide et les arrangements subtils d’Albin de la Simone qui font un cinquième opus immanquable, serein et doté d’une certaine nostalgie. Pas étonnant qu’il reste encore un des lyricistes les plus doués de l’Hexagone.

Note: 10/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s