Vitalic – Voyager

vitalic-voyager

Cela fait depuis 2001 que Vitalic incarne le renouveau de la scène électro française. Depuis son maxi Poney, Pascal Arbez-Nicolas en a fait du chemin jusqu’à en devenir la référence ultime dans sa matière. Cinq ans plus tard après Rave Age, le frenchy fait son grand retour avec son nouvel opus Voyager.

On se déconnecte du monde réel et on ira flirter avec les hautes sphères avec l’introduction « El Viaje » qui rappelle les génériques de série des années 1970 et qui commence plutôt fort. Très vite, on est bien servi avec les tueries intergalactiques « Waiting For The Stars » avec David Shaw and The Beat, « Hans Is Driving » avec Miss Kittin ainsi que le trippant « Use It Or Lose It » accompagné de la voix de Mark Kerr du groupe Maestro. Voyager est un saveur futuriste où disco à la Cerrone ou à la Giorgio Moroder, house et techno des années 1980 et on ne s’en plaindra pas.

Impossible de ne pas se sentir en apesanteur avec des instrumentaux puissants et orgasmiques comme « Levitation », « Sweet Cigarette » aux voix robotiques et « Lightspeed » qui contrastent avec des morceaux plus aériens mais toujours aussi cosmiques comme « Eternity » et la reprise surprenante de Supertramp placé en fin d’album qu’est « Don’t Leave Me Now ». Voyager ne révolutionnera pas le genre ni la discographie du producteur dijonnais, mais c’est ce qui permet de démontrer ses aptitudes.

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s