Spoon – Hot Thoughts

Spoon était un petit groupe indie rock devenu très grand par la suite et ça tout le monde le sait. Depuis la parution de leur album Girls Can Tell en 2001, la routourne a tourné pour le groupe d’Austin qui est passé de l’anonymat complet au rang de superstar. Trois ans après leur excellent album They Want My Soul, ils reviennent sur leur label chéri Matador pour publier un disque bien paré pour l’été intitulé Hot Thoughts, chaud comme la braise.

Pour ceux qui se souviennent, le morceau « New York Kiss » qui fermait leur dernier album comportait des influences électro taillés pour le club. Et bien Hot Thoughts (premier album sans le multi-instrumentiste Eric Harvey) est tout simplement la suite logique où Spoon s’attaque à des sonorités groovy et dansantes comme en témoigne le fiévreux titre d’ouverture ainsi que les saveurs électroniques se mêlant aux guitares folles qui montent en crescendo de « WhisperI’lllistentohearit ». Ils ne peuvent compter que sur la présence de leur fidèle producteur Dave Fridmann pour ajouter un peu de piment dans leurs compositions qui possèdent quelque chose de Midnight Vultures de Beck, à l’image du disco-rock remuant « First Caress ».

Le nouveau son de Spoon fait tout simplement effet et Britt Daniel prend plaisir à jouer le crooner comme il se doit avec les monuments funky « Do I Have To Talk You Into It » et « Can I Sit Next To You », sans oublier les réminiscences à l’album Ga Ga Ga Ga Ga sur « Tear It Down » critiquant à souhait la situation politique actuelle (Let them build a wall around us / I don’t care, I’m gonna tear it down / It’s just bricks and ill intentions / They don’t stand a chance, I’ll tear it down”). Ils n’hésitent pas à enfoncer le clou sur « Shotgun » dont l’instru est un clin d’œil au « I Was Made For Loving You » de KISS en version plus stadium-rock funky où Britt Daniel s’en donne à cœur joie sur notre tête à claques préféré (“I never wanted to take it outside / Then you brought what you did to the fight”). Entre temps, Spoon n’hésite pas à balancer du son plus doux, à l’image de la ballade émouvante au piano et au Linn drum « I Ain’t The One » ainsi que l’instrumental ambient « Us » comprenant qu’un saxophone solennel signé Ted Taforo et quelques discrètes notes de xylophone et tambours sonnant ainsi le glas de ce nouvel album bien surprenant.

Encore une fois, Spoon brise les barrières avec ce Hot Thoughts bien groovy et énergétique. Le quatuor texan repousse encore plus loin les frontières en nous offrant une musique luxuriante et plus diversifiée qu’auparavant. A ce stade de leur arrière, on ne peut qu’être ébahis devant l’incroyable tour de force du groupe après autant d’années de carrière.

Note: 9/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s