Jens Lekman – Life Will See You Now

Ce bon vieux Jens Lekman. On a toujours tendance à passer à côté du génie suédois mais pourtant, il possède à son actif une discographie plus que solide avec le dernier I Know What Love Isn’t en date de 2012. Cinq ans plus tard, le musicien revient comme une fleur et en pleine forme avec Life Will See You Now plein de vie.

Après avoir raconté sa rupture amoureuse sur son album précédent, Jens Lenkman revient à un son plus optimiste et dansant avec l’introduction Northern Soul vivifiante de « To Know Your Mission » conviant sa compatriote qu’est la chanteuse soul Loulou Lamotte. Et dites-vous que ça n’est que le début car les allures synthpop de « Evening Prayer » à la Pet Shop Boys vont incroyablement vous étonner tout comme la pop romantique (un peu surfaite, je l’accorde) avec « Hotfire The Ferris Wheel » conviant Tracey Thorn d’Everything But The Girl (c’est dire qu’elle n’est pas là pour chômer, celle-là…).

Beaucoup de surprises sont à relever sur ce Life Will See You Now avec le sample bien grillé de « The Path (Sofrito Edit) » de Concept Neuf (ou « Calypso Path » de Ralph MacDonald pour les plus connaisseurs) sur le bien dansant « What’s The Perfume That You Wear ? » où on penserait très fort à Jamie xx ou encore les accents calypso du chaleureux et épuré « Our First Fight », afro avec le fiévreux « Wedding In Finistère » ou encore discoïde sur l’excellent « How We Met, The Long Version » avec ses superbes arrangements de cordes. Ce qu’on appréciera le plus, c’est le retour de l’humour bien potache de notre hôte toujours aussi subtil dans ses textes comme sur la sublime ballade saupoudrée de mandoline « How Can I Tell Him » mais sait aussi être touchant sur la mélodie pianotée hypnotique de « Postcard #17 » et sur la conclusion paisible de « Dandelion Seed » qui fait intervenir…un accordéon.

Life Will See You Now permet à Jens Lekman de briser de nouvelles barrières avec ses morceaux indie pop joviales et colorées et ce malgré la production d’Ewan Pearson (M83, Goldfrapp…) un peu trop plate par moments. Le Suédois, par son humour et sa perspicacité, retrouve la joie de vivre après une petite traversée du désert et s’est offert une mini-cure de jouvence pour notre plus grand bien.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s