The Black Angels – Death Song

Lorsque The Black Angels ont balancé leur album Indigo Meadow en 2013, les avis étaient partagés entre supercherie et chef-d’oeuvre. Peu importe ce que les gens ont pensé, le groupe d’Austin en a profité pour faire une pause afin de nourrir d’autres projets avec le retour de The Revelators, d’Old Testament ou encore l’album solo du bassiste d’Alex Mass. Et oui, ils étaient bien occupés mais il fallait qu’ils fassent leur retour un moment donné. Et nos vœux sont exaucés avec leur cinquième opus intitulé Death Song où ils continuent de lancer des références au fameux « The Black Angel’s Death Song » des légendaires Velvet Underground.

Choqués par l’infâme élection américaine de l’année dernière, le quintet texan décide de faire entendre leur mécontentement sur leur nouvel album sentant le revival psyché à plein nez avec les guitares qui font monter la mayonnaise sur « Currency » qui critique sans vergogne une société obsédée par l’argent ou encore le rutilant « I’d Kill For Her » qui est une bonne chanson d’amour. Toutes les recettes qui ont fait de The Black Angels le groupe d’aujourd’hui sont réunies: les rythmiques accrocheuses, les mélodies entêtantes et hypnotiques ainsi que les effets de guitare psychédéliques.

Et on est servis par une flopée de morceaux convulsifs comme « Comanche Moon » avec ses changements de rythme incessants rappelant à la fois Spiritualized et 13th Floor Elevators, « Hunt Me Down » (avec ses maracas bien trouvés) et d’autres excellents « Grab As Much (As You Can) » et « I Dreamt » contrastant avec le mélancolique « Half Believing » et l’acoustique et martial « Estimate » avec son final à l’orgue raffiné tout en ayant leur place. Le trip sous acides de The Black Angels est à son paroxysme avec ses petites expérimentations soniques bien trouvés (en partie, grâce à la production ingénieuse de Phil Ek) sur l’étonnant et groovy « Medicine » avec toujours son orgue enjoué mais surtout la véritable pièce maîtresse nommée « Life Song » qui est un monument space-rock incroyablement émotionnel et accrocheur.

Ces quatre années d’absence ont permis à The Black Angels de se ressourcer et d’envoyer du bon gros son psychédélique avec ce cinquième opus qui mettra tout le monde d’accord. Le fort atout de Death Song, c’est leur capacité d’allier puissance mélodique et émotionnelle et effets hallucinogènes bien insolents ainsi qu’une tracklist  bien cohérente et conçue comme un road-trip poussiéreux.

Note: 8/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:0HAQInaFJltujuJupRldsS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s