Babe – Kiss and Tell

En 2014, Babe publiait son premier album Volery Flighty et a rencontré un certain succès. Le quatuor originaire de Glasgow mené par le charismatique Gerard Black, qui fut également membre du groupe Frànçois & The Atlas Mountains, a décidé de faire de ce side-project un véritable groupe. Trois ans plus tard, le voilà qu’il récidive avec un second disque intitulé Kiss & Tell permettant de le placer sur un autre niveau.

Voici donc 10 titres électro-pop de bonne qualité à se mettre sous la dent avec notamment « Ayo » et « Ecce Poque » qui rentrent dans le vif du sujet. L’interprétation élégante de Gerard Black se mélange à merveille aux guitares 80’s, aux claviers vintages ainsi qu’aux ambiances plutôt R&B bien prononcés telles que « Perpetuum Mobile », « Cupola Panorama » et autres « Scooping Pints » parfaitement bien ficelés.

A l’heure où le Brexit est encore sur les lèvres de tout le monde, quoi de mieux pour nous redonner la joie. Babe s’est attardé à cette mission avec réussite et c’est avec plaisir que l’on tape du pied sur des joyaux comme « Realistic », « Wisteria » sans oublier la conclusion grandiose nommée « Primo ». Les quatre glaswégiens opèrent un incroyable tour de force avec ce Kiss & Tell totalement laid-back et accrocheur et permettent d’afficher un sourire à pas mal d’auditeurs.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s