Morning Teleportation – Salivating For Symbiosis

Pas grand monde connaît Morning Teleportation et c’est bien dommage. Le groupe de Kentucky a fait ses premiers pas en 2011 avec leur premier album Expanding Away produit par Isaac Brock, leader de Modest Mouse. Dès lors, ils ont effectué leurs premières parties avant de revenir en pleine forme avec leur second opus Salvating For Symbiosis prouit par Jeremy Sherrer (Jesu, Sun Kil Moon) où ils sont prêts à en découdre.

Avec la participation de Daniel Tichenor (Cage The Elephant), David Depper (Death Cab For Cutie) ou encore Aaron Henson (Mimicking Birds), Morning Teleportation est prêt à élargir ses sonorités pour nous en mettre plein la vue. Après le faux départ acoustique nommé « Rise and Fall » avant l’explosion finale, le groupe décide de tout emporter sur leur passage avec les déflagrations soniques et psychédéliques à gogo comme « The Code » faisant sortir les cuivres ainsi que « Calm Is Intention Devouring It’s Fraility » et « Rocks Gears Desert Truckin' » qui détruisent tout sur leur passage.

Après avoir repris notre souffle un court instant sur « Re-Wiring Easily » joué au banjo, Morning Teleportation en rajoute une couche avec des finaux monstrueux comme « Escalate » et « Riot In Time ». Au final, l’intensité diminue en fin d’album avec la pop song parfaite nommée « Turning The Time » et la conclusion psychédélique qu’est « A Cell Divides ». Salvating For Symbiosis est un album qui déménage fortement alors on vous conseille d’avoir le cœur bien accroché.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s