Moh ! Kouyaté – Fé Toki

Révélé en 2013 avec son tube « Ne t’en va pas, ça va pas », Moh ! Kouyaté a connu sa consécration. Le chanteur et guitariste guinéen nous a gâté de deux très bons disques Cilo en 2013 et Loundo en 2015 et est dès lors un des citoyens du monde par son statut de musicien talentueux à respecter dès lors. C’est cette année qu’il décide de récidiver avec son troisième album Fe Toki.

Partagé entre Conakry, New York et Paris, ce troisième album voit l’occasion pour notre djeli-hero d’élargir ses influences par rapport à son blues mandingue. Se voulant plus cosmopolite et plus ouvert que ses prédécesseurs, Moh ! Kouyaté nous transmet de bonnes vibes positives sur des titres flamboyants et ultra-positifs à l’image de « Dobagna », « Fankila » et « Ndeymayo ». Tout en éveillant les consciences et en mettant en lumière sa Guinée natale, le musicien nous fait voyager à travers « Kéli », « Mawouya », « Nenouna » ou encore « Walo » où l’on traverse tantôt Conakry tantôt les rives du Niger en passant par la ville lumière et la grosse pomme en rajoutant des couleurs afro-américaines à sa musique locale irrésistible.

Avec Fé Toki, Moh ! Kouyaté continue sa mue et se complaît à chanter l’amour et la vie ainsi que le positif afin d’éveiller la curiosité de son auditeur à effectuer un voyage mental dans les quatre coins du monde pour pouvoir s’enrichir. Sa mission est pour la moins accomplie.

Note: 8/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:65w9zP9dCUhHDJSkL1lJb3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s