Nicolas Paugam – Boustrophédon

Depuis qu’il a quitté la formation Da Capo, Nicolas Paugam continue son bonhomme de chemin très sereinement. On a déjà été séduit par Le col du Galibier en 2013 ainsi que par Mon agitation en 2015, ce n’est donc pas un hasard si son cinquième opus Boustrophédon était attendu au tournant.

Pour habiller ce disque plutôt intrigant, Nicolas Paugam nous divertit avec ses histoires du quotidien à coups d’influences brésiliennes sur « Surmenage à Paris » traitant du fait que l’on étouffe en pleine métropole mais également sur les sonorités bossa « Combien de miles ? », « En pantalon qui va bien » ainsi que sur « Le Cycle ». Au milieu de ces péripéties tout simplement loufoques à en juger « La folle de Prévenchères » et « La lumière est immense » abordant la naissance réside des thèmes plus sérieux comme « Le dortoir du Bon Dieu » dédicacé aux victimes des attentats du 13 novembre qui a de quoi nous mettre les jetons.

Avec sa voix aiguë et ses instrumentations peaufinées, le frenchy continue de nous enjailler avec un album traversant plusieurs époques et plusieurs influences musicales avec un Boustrophédon toujours aussi hors cadre.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s