King Khan – Murderburgers

On a souvent tendance à passer à côté de King Khan et de ses acolytes du BBQ Show et de The Shrines. Le frontman le plus farfelu de la scène garage-rock psychédélique du moment a fêté ses 40 ans cette année et a décidé de se lancer définitivement en solo avec l’arrivée de son premier opus intitulé Murderburgers.

Pour ce premier album en solo, King Khan reprend ses habitudes en nous balançant des pépites garage dont seul le natif indo-canadien a le secret avec « Discreate Disguise », « Run Doggy Run » sans oublier « It’s A Lie ». Tantôt explosif sur « Born in 77 » et « Teeth Are Shite » aux solos mémorables tantôt mélancolique avec « Desert Mile » et « Too Hard Too Fast », le bonhomme ne perd jamais sa verve et sa folie qui a fait sa petite réputation.

Après un final rappelant The Walkmen des débuts avec « Winter Weather », le joyeux trublion nous prouve qu’il sait faire ses preuves sans l’aide de ses backing-bands. Et c’est ce qui fait de Murderburgers un disque aussi bien attachant que satisfaisant.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s