Natalia Doco – El Buen Gualicho

Ça vous dit une escale en Argentine en ce temps glacial pour chercher un peu de soleil et de chaleur ? Allez-y, je vous y emmène… en musique, bien sûr. Natalia Doco, découverte par feu RKK, se chargera de mettre un peu de lumière pour vos oreilles avec son second opus El Buen Gualicho qui réchauffera les chaumières.

L’ancienne candidate au télécrochet équivalent de la Star Academy argentin a décidé de tracer sa route avec ce disque composé aux côtés d’Axel Krygier, figure de la scène indépendante argentine, où elle convoque les influences world music et pop moderne à travers les morceaux pétillants comme « Al Que Madraga » et « Niño Ausencia ». Tantôt enjoué sur « Remolino » tantôt mélancolique sur « Jardin », Natalia Doco arrive à concilier sonorités locales avec une pop moderne d’une facilité déconcertante à travers des morceaux aussi bien chantés en français (« Le temps qu’il faudra », « Le jeu », « Mademoiselle » ainsi que les accents reggae de « Il ne m’aime pas ») qu’en espagnol (« Barquito », « El Buen Gualicho »).

Au final, avec tout le travail fourni sur ce El Buen Gualicho, on a affaire à un disque de world-folk convenable mais qui fournit peu de surprises. Mais on retiendra tout de même le chant ensoleillé et envoûtant de notre hôtesse qui nous emporte très loin et qui donne envie de prolonger la saison estivale pendant un bon bout de temps. Un disque trop gentil et trop poli pour être honnête.

Note: 7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s