Slaughter Beach, Dog – Birdie

Il y a quelques temps, j’avais mis en lumière Slaughter Beach, Dog qui est le nouveau side-project de Jake Ewald, le cerveau du groupe Modern Baseball ici. Avec un premier album Welcome pour le moins fougueux montrant que ses racines emo n’étaient pas encore absents et un EP Motorclycle.jpg plus acoustique, le chanteur et guitariste de Philadelphie continue à faire ses preuves avec son second disque intitulé Birdie.

Ne cherchez plus définitivement les influences du désormais défunt groupe Modern Baseball, Slaughter Beach, Dog assume parfaitement sa transition indie folk/alt-country sur ce nouvel opus. C’est ainsi qu’il nous montre qu’il se débrouille à merveille dans ce nouveau registre avec des morceaux comme « Phoenix », « Pretty O.K. » ainsi que « Sleepwalking ». Et encore une fois, Jake Ewald continue d’ouvrir grand les portes de son intimité où à travers son songwriting habile, il retrace son enfance et aussi ses chagrins d’amour sur « Shapes I Know », « Bad Beer » et « Acolyte ».

Au final, le natif de Philadelphie continue de développer son side-project de façon habile surtout avec son second opus plus personnel et touchant qu’est Birdie. Faisant définitivement ses adieux avec Modern Baseball (dont il reste des résidus sur « Friend Song »), Jake Ewald voit son destin musical définitivement tout tracé.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s