Jay-Jay Johanson – Bury The Hatchet

Plus besoin de présenter Jay-Jay Johanson à ce stade de sa carrière. Le crooner suédois possède une discographie qui n’est pas sans pareil depuis maintenant 20 ans. Après un Opium qui remplissait ses promesses il y a deux ans, le voici de retour avec son onzième opus intitulé Bury The Hatchet.

Et très vite, on plonge dans l’intimité de notre cher suédois qui nous séduit avec des morceaux intimistes comme la superbe introduction nommée « Paranoid » mais également les ambiances polar de « You’ll Miss Me When I’m Gone » avec ses cuivres bien raffinés et la basse chaloupée de « November ». Bury The Hatchet nous séduit par son spleen automnal et c’est ce qu’on retiendra lorsque l’on ressortira les pièces nostalgiques et dépouillées de « She’s Almost You », « The Girl With The Sun In Her Eyes » mais encore « Advice To My Younger Self » et « From Major To Minor ».

Mais il n’est pas uniquement question de spleen sur ce disque. Bury The Hatchet peut faire revivre certaines couleurs notamment sur le précieux duo avec Lucy Belle Guthrie, fille de Liz Frazer et de Robin Guthrie, sur le resplendissant « Rainbow » avant une conclusion flirtant avec le trip-hop nommée « Nightmares Are Dreams Too ». Encore une oeuvre riche en émotions de la part de notre Jay-Jay Johanson qui enterre définitivement la hache de guerre.

Note: 8.5/10

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s