Black Honey – Black Honey

Cela fait un petit bout de temps que l’on suit les aventures de Black Honey, un des groupes les plus prometteurs de la scène indie britannique de cette décennie. Depuis la parution de leur EP Headspin (chroniqué ici), le quatuor de Brighton s’était vivement fait attendre. Et bien fort heureusement, Izzi Baxter et ses acolytes présentent enfin leur premier album pour cette rentrée bien chargée.

Ce que l’on avait apprécié chez Black Honey, c’était leur mélange entre noise-pop et shoegaze qui donnait des titres pour les moins mémorables. Est-ce le cas pour ce premier album ? Ceux qui avaient apprécié cette facette vont être vite déchantés car le quatuor de Brighton a décidé de s’aventurer vers une musique plus bubblegum-pop rose bonbon. Et on est bien servis avec des morceaux pop mainstream à l’image de « I Only Hurt The Ones I Love », « Whatever Happened To You_ » ou encore de « Blue Romance » qui vont à coup sûr diviser les aficionados de la première heure.

Il ne reste plus rien du Black Honey que l’on a connu autrefois, si ce n’est leur morceau « Hello Friend » qui leur a fait connaître au grand public. On assiste à une avalanche de pop songs plutôt fun et efficaces comme « Blue Romance », « Crowded City » ou encore « Into The Nightmare » avec l’interprétation d’Izzi Baxter qui reste toujours aussi impeccable qui sied parfaitement aux ambiances vintage, si l’on ne puit dire. Visant à tout prix les charts et les dancefloors, le quatuor de Brighton s’en sort avec les honneurs en s’orientant plus vers le mainstream et faire un pied de nez à ceux qui les ont suivi depuis le début de leur carrière.

Note: 7/10