Partner – Saturday The 14th EP

Le duo féminin Partner avait prouvé qu’elles avaient plus de testostérone que n’importe quel groupe indie rock masculin du moment avec leur premier album In Search Of Lost Time (chroniqué ici). Il n’y a pas à dire, Josée Caron (chant, guitare lead) et Lucy Niles (chant, guitare rythmique) avaient lancé le courant du queer-punk avec leurs compositions bien efficaces et percutantes. Deux années plus tard, elles ont décidé de ne plus se prendre au sérieux et leur nouvel EP Saturday The 14th en est une preuve concrète.

Pour ces cinq morceaux inédits, Partner s’éloigne de leur queer-punk pour toucher à d’autres influences pour les moins farfelues. C’est presque pas facile de les prendre au sérieux que ce soit sur l’introduction étrangement électro/hip-hop nommée « Fun for Everyone (Minions) » qui parodie un peu des groupes qui ont connu la popularité via YouTube comme Karmin ou les allures country-folk du loufoque « Tell You Off ».

C’est là que l’on se demande où est passé le duo qui nous a offert des tueries power-pop bien brutales avec des solos de guitare endiablées à la clé comme « Comfort Zone » ou « Daytime TV » de l’album précédent ? Et bien, on retrouve cet aspect que sur un morceau nommé « Long & McQuade » aux allures de Nirvana. Mis à part, Partner s’essaie même en français avec « Les ailes d’un ange » où on est au sommet du kitsch le plus total. C’est à se demander si elles sont vraiment sérieuses dans leur démarche avec cette conclusion digne d’une certaine Céline Dion des années 1980-1990. Parfois, il suffit juste de débrancher son cerveau et de se laisser parler son côté loufoque, tel est le motto de ce Saturday The 14th.

Note: 7.5/10