Orouni – Partitions

Depuis la parution de son album Grand Tour en 2014, Orouni s’est offert une place sur la scène indie francophone underground. Et c’est dire que le projet du musicien voyageur Rémi Antoni continue de monter en puissance au fil des années. Deux ans après un EP inédit nommé Somewhere In Dreamland (chroniqué ici) après une longue tournée, le voici de retour avec son nouvel album tant attendu du nom de Partitions.

Orouni qui compte également dans ses rangs les chanteuses prometteuses Emma Droughton et Sofia Bolt que l’on entend sur l’introduction nommée « Decomposition » continue sa grande ascension avec ces compositions aux arrangements inventifs. Partitions le verra à la croisée de Belle & Sebastian, The Chills, Marc Almond ou bien même de Chapelier Fou et leur pop audacieuse prend des tournures quelque peu mutantes sur des morceaux élégants allant de la psychédélique « Former Lorry Driver » à la twee-pop arty de « Aloysius » en passant par les allures reggae de « Nora » ou des morceaux plus conventionnels comme « No News Is Bad News » et « Special Shadow ».

Pour ce nouvel album, Orouni voit les choses en grand et il en résulte un travail d’orfèvres bien garni. A l’écoute des ensoleillés « Henriette Pivots », « Suppression Of A Local Control » ou encore de « I Was A Paratrooper », nous avons affaire à une bouffée d’air frais qui ne fait pas de mal à la scène hexagonale qui en demande tant. Sachant mettre en avant le côté avant-gardiste et organique, il en résulte un disque pour le moins attachant qui tombe à pic pour ce printemps.

Note: 8.5/10