Too Many T’s – La Fam Ill

La dernière fois que nous avions entendu parler de Too Many T’s, cela remonte à l’année 2017 avec leur premier album South City. Dès lors, la formation hip-hop londonienne a réussi à se faire un nom. Deux ans plus tard, ils reviennent avec leur successeur intitulé La Fam’Ill.

Pour cette nouvelle livraison discographique, Too Many T’s s’entoure de la crème de la crème. La Fam’Ill ira se rapprocher auprès de la scène française pour un choc des cultures des plus inattendus. Résultat des courses, on retrouve un hip-hop teinté de funk, de punk, de reggae, de soul et bien plus encore qui habille les titres colorés comme « Show Tonight » conviant le duo ASM avec ses influences rappelant les Beastie Boys mais également « Freaky » avec La Fine Équipe et Hippocampe Fou.

Too Many T’s est très bien entouré avec notamment le duo tourangeau Chill Bump sur « Work Ethic », le génie Atili sur le riddim éthéré de « Quest » à mi-chemin entre dub et trap mais également Chinese Man qui apporte sa sauce sur « Allez » pour donner un coup de fouet. On peut citer également Pumkin & Vin’s da Cuero sur le très old-school « 1992, Pt. 4 » tout comme sur « Everyday People » avec Proleter qui nous ramène à l’âge d’or du hip-hop sans tomber dans le suranné. Avec La Fam’Ill qui compte également le détonnant « Can’t Understand » en compagnie de Smokey Joe & The Kid et de Yoshi Di Original et des influences synthwave de « Have A Word » en compagnie de FORM, Too Many T’s sait être au carrefour de nombreuses influences musicales tout en gardant ses bases qui ont fait leur réputation.

Note: 7/10