Mokado – Ghosts

Mokado continue son bonhomme de chemin après deux EPs qui lui a permis d’avoir une popularité grandissante. On avait laissé le producteur électronique avec The Lives Of Others (chroniqué ici) qui était à la hauteur de son talent et ce n’est pas pour rien qu’il récidive avec son successeur nommé Ghosts.

En six titres, Mokado se lance dans un défi de taille musicalement parlant. Ghosts est inspiré des carnets de son arrière-grand-père relatant les faits historiques et personnelles des décennies antérieures. C’est avec un mélange de techno minimale et d’electronica rythmé qu’il donne vie aux personnages de ces épopées d’une façon audacieuse que ce soit sur l’introduction fantasmagorique ou encore sur les rythmes effrénés et obsédants de « Mona », « Altaïr » et de « Afe ».

Suite à une interlude menée au marimba, nous voilà confrontés aux fantômes du passé qui ont eu leurs faits d’armes sur les histoires familiales de Mokado. Il ne manque plus qu’un « Pelagios » beaucoup plus doux et planant pour que le périple introspectif et ambitieux soit à la portée de tous. Avec Ghosts, le producteur français marque un grand coup en matière d’inventivité.

Note: 7.5/10