Kady Diarra – Burkina Hakili

Kady Diarra fait partie de ces artistes qui possèdent un talent brut de décoffrage. Cela s’est confirmé avec ses deux disques parus dans les années 2000 avant de signer un court silence radio, avant de revenir cette année avec son successeur nommé Burkina Hakili.

Voici onze nouvelles compositions où Kady Diarra continue de nous offrir de belles vibrations venues de son pays Natal qu’est le Burkina Faso. Privilégiant à fond la tradition Bambara avec des titres complètement dépaysants à l’image du morceau d’ouverture « Ta’a wignoun » mais également de « Mougnoun » et « Sou », la musicienne nous fait un sublime cours d’histoire de son pays à travers des morceaux engagés et immersifs.

C’est à coup de n’goni, de balafon, de percussions endiablées et de guitares mélodiques que Kady Diarra continue de briller et ce ne sont pas des morceaux comme « Nata », « Mousso » et « Fantan » qui nous prouveront le contraire. La musicienne ira tantôt nous envirer avec « Bi bè kè di » tantôt nous ensorceler avec une conclusion des plus électriques qu’est « Aw ko tian » en signant son grand retour avec Burkina Hakili qui remet son pays natal au premier plan avec son histoire si riche.

Note: 7/10