Manchester Orchestra – The Million Masks Of God

Lorsque Manchester Orchestra avait publié leur dernier album en date de 2017 nommé A Black Mile To The Surface (chroniqué ici), le groupe a repris son trône respectueusement. La mythique formation emo américaine a repoussé les limites de leur créativité avec ce disque si touchant et aventureux comme on en fait plus. Donc en ce sens, l’annonce de son successeur est une bonne nouvelle et voici venir The Million Masks Of God.

Leur sixième album de Manchester Orchestra s’ouvre sur le mal-nommé « Inaudible » aux arrangements luxuriants et aux chorales gospel qui se poursuivent avec « Angel Of Death » beaucoup plus rock et électrique. Très vite, on se rend compte que le tandem Andy Hull et Robert McDowell possède un nouveau concept sur The Million Masks Of God qui est inspiré du décès du père de ce dernier.

Articulant son sujet autour de la rencontre de l’Homme avec l’ange de la mort mais traite également la paternité et la foi, Manchester Orchestra creuse une fois de plus le sillon avec son écriture soignée et ses compositions beaucoup plus ambitieuses telles que le stadium rock de « Keel Timing » et « Bed Head ». En ce sens, le groupe d’Atlanta a réussi l’épreuve de l’album conceptuel avec des titres épiques et acoustiques comme « Telepath » mais aussi « Dinosaur » et « Obstacle » qui regorgent d’émotions tout comme le final vertigineux du nom de « The Internet ». Un album conceptuel consistant et ô combien émouvant prouvant de nouveau les prouesses de Manchester Orchestra.

Note: 8/10