Loraine James – Reflection

Loraine James peut se vanter d’avoir un univers musical et une personnalité originale sur la scène musicale actuelle. La compositrice et productrice londonienne avait marqué un grand coup avec son disque précédent du nom de For You And I et compte enfoncer le clou avec son successeur intitulé Reflection.

Un disque qui porte bien son nom car Loraine James ira pousser la réflexion sur elle-même et son entourage, le confinement l’ayant indirectement aidé. Il en résulte un disque introspectif où les sonorités club sont toujours mises en avant tout en mettant un pied dans les sonorités urbaines. Cela donne une fusion originale qui est exprimée sur des titres tels que « Built To Last » en compagnie de Xzavier Stone qui ouvre le bal mais aussi « Black Ting » avec Le3 bLACK et « Insecure Behavior and Fucker » conviant Nova où Loraine James incorpore des influences trap et drill sur son IDM propre à elle.

À côté de cela, la productrice londonienne saura exprimer sa vulnérabilité comme personne, que ce soit sur des rythmes mutants et déstructurés de « Simple Stuff » et de « Change » tandis que BATHS l’assiste sur des sonorités glitch dérangeantes de « On The Lake Outside ». Tout au long de Reflection, Loraine James arrive à voir plus clair et rassure sa vulnérabilité sur « Running Like That » avec Eden Samara et sur le final nommé « We’re Building Something New » en compagnie d’Iceboy Violet. Avec ce second disque, on arrive à mieux déceler la personnalité attachante de la nouvelle coqueluche d’Hyperdub Records.

Note: 8/10