Quickly, Quickly – The Long and Short Of It

On ne cite pas souvent quickly, quickly en matière de bedroom-pop groovy mais il est clair qu’il a un sacré talent. En l’espace de deux disques, Graham Johnson de son vrai nom aura réussi à nous enivrer avec sa fusion musicale si irrésistible. Une fusion que l’on retrouve avec l’arrivée de son nouveau disque intitulé The Long and Short Of It.

Entre pop psychédélique et grooves implacables dignes du regretté J Dilla, influence ultime depuis le début de sa carrière, quickly, quickly nous entraîne dans un univers complexe mais définitivement attachant. Et on débute avec un « Phases » en compagnie du poète Sharif Simmons qui aura de quoi nous émouvoir comme personne avec en prime un solo de saxophone sirupeux avant d’enchaîner avec des compositions lo-fi attachantes telles que « Come Visit Me » ainsi que « Shee » et « Leave It » faisant de ce disque un sacré périple musical.

Avec une pointe de soul et jazz à l’horizon, la musique de quickly, quickly saura donner beaucoup de relief. C’est notamment à l’écoute de « I Am Close To The River » et de « Everything Is Different (To Me) » que l’on s’aperçoit du talent de musicien de Portland qui est en parfaite harmonie avec lui-même. Il en ressort un The Long and Short Of It qui compte également dans ses rangs les somptueux « Feel » et « Wy » définitivement voluptueux où les inspirations lo-fi et Dillaesques peuvent atteindre un niveau magistral.

Note: 9/10