Robin Foster – Peninsular III

On avait laissé un Robin Foster en forme olympique avec un PenInsular II: The Bridge paru fin 2018 (chroniqué ici). Le musicien britannique basé en France continue son bonhomme de chemin depuis plus de 25 ans avec son post-rock cinématographique et instinctif qui nous ensorcelle toujours autant avec son troisième volet nommé PenInsular 3.

Avec ces neuf nouvelles compositions, Robin Foster continue de nous embarquer sur des terres du Finistère comme il se doit. On refait connaissance avec des titres intenses et introspectifs tels que l’entrée en matière nommée « Monument » des plus atmosphériques avant d’embarquer avec les sereins « Herr Kut! » et « Trez Rouz » des plus enivrants. Une fois de plus, le musicien fait preuve d’inventivité avec ces nouvelles compositions cinématographiques.

Que ce soit sur « Rocadamour » ou bien encore sur « Kerbonn Shogun », les mélodies restent en suspens tandis que l’atmosphère change selon les saisons tandis que l’on contemple les mêmes paysages avec toujours autant de fascination. Robin Foster nous invite à voir le crépuscule à l’écoute de « Pen Glas » ou encore de la glorieuse conclusion nommée « Lighthouse » clôturant cette saga musicale si passionnante depuis maintenant une décennie.

Note: 7.5/10