David Chalmin – Innocence

En mai dernier, The National avait donné un concert des plus vibrants à la salle Pleyel. La première partie avait quelque peu illuminé la soirée avec cette musique si somptueuse. Il s’agissait de David Chalmin qui n’était pas à son premier coup d’essai par ailleurs. Deux ans après son premier EP, il récidive avec son successeur qui s’intitule Innocence.

En cinq titres, David Chalmin viendra nous réconforter avec cette musique contemplative et riche en émotions. L’auteur-compositeur-interprète, musicien et producteur se dévoile à nous notamment avec les splendides compositions telles que « St Nazaire » en guise d’ouverture mais aussi « The Storm » et « Garden Of Memories ». Vacillant entre Radiohead, Arcade Fire et Elliot Moss, il mettra en avant son regard angoissé vers l’extérieur avec ces sonorités aussi bien organiques que synthétiques prenant de l’ampleur petit à petit avec la conclusion glorieuse de 10 minutes nommée « Surrender » allant crescendo pour mieux nous impressionner. Les talents de compositeur de David Chalmin sont plus que salués sur ce nouvel EP dense et passionnant.

Note: 8/10