Middle Kids – Faith Crisis Pt. 1

Il suffira de deux disques pour que Middle Kids puisse se faire une place confortable dans le paysage indie australien. Le trio de Sydney avait confirmé avec leur disque nommé Today We’re The Greatest (chroniqué ici) plus avenant et plus mature. Et c’est en maintenant un rythme d’un album tous les deux années et demi que Hannah Joy et ses deux compères réussissent à impressionner, la preuve étant ce nouvel album qui se nomme Faith Crisis Pt. 1.

En compagnie de Jonathan Gilmore aux manettes, Middle Kids retrousse leurs manches une troisième fois. Faith Crisis Pt. 1 s’ouvre avec une introduction punchy mais bien trop courte du nom de « Petition » avant d’enfoncer le clou avec les flamboyants « Dramamine » et « The Blessings » sentant bon la FM. Ce qui est sûr, c’est que Hannah Joy ainsi que son mari Tim Fitz et le batteur Harry Day élargissent leurs ambitions comme bon leur semble et on ne pourra pas leur en vouloir.

Faith Crisis Pt. 1 permettra à Middle Kids de flirter de plus en plus avec la musique de stade. Il n’y a qu’à juger les écoutes de « Bootleg Firecracker » où on imaginerait facilement du Taylor Swift dessus ou bien de « Bend » pour s’en apercevoir mais qui contrastent avec des moments bien plus aiguisés tels que « Highlands » et « Your Side, Forever » tandis que Hannah Joy narre son quotidien et sa place dans un monde définitivement complexes.

Il ne manquera plus qu’une conclusion du nom de « All In My Head » en compagnie de Dave Le’aupepe de Gang of Youths où ils laisseront parler leurs angoisses permanentes pour que Middle Kids entame un nouveau virage. Avec Faith Crisis Pt. 1, le trio de Sydney est à la croisée des chemins en élargissant leurs possibilités musicales sans jamais aliéner leur fanbase. Allons savoir ce qu’ils vont nous réserver pour la seconde partie, cependant.

Note: 7.5/10