La Luz – News Of The Universe

La dernière fois que nous avions eu des nouvelles de La Luz, il faudra remonter à l’année 2021 avec un quatrième album des plus réussis (chroniqué ici). Une réussite douce-amère car le groupe a connu les hauts et les bas, à commencer par les problèmes de santé de la chanteuse et guitariste Shana Cleveland qu’elle a réussi à vaincre en fin de compte. Malgré tout, elles se sont relevées et prêtes à nous éblouir une fois de plus avec leur successeur intitulé News Of The Universe.

Après une introduction a capella des plus mystiques et lancinants du nom de « Reaching Up To The Sun », La Luz qui a connu un relifting au niveau du line-up (on retrouve ainsi Audrey Johnson à la batterie ainsi que Lena Simon à la basse et Alice Sandahl aux claviers qui, elles deux, ont quitté l’aventure après l’enregistrement de l’album) nous embarque dans un périple musical ensorcelant et clair-obscur. News Of The Universe ira raconter la rémission de Shana Cleveland après avoir goûté à la maternité avec des morceaux surf psychédélique endiablés à l’image de « Strange World » frôlant les influences garage avant de s’aventurer vers des territoires dignes de Stereolab ou encore du frénétique « Dandelions » et « Good Luck For Your Secret » aux douces sonorités 90’s. Le résultat est plus que réussi bien évidemment.

Mais c’est lorsque La Luz vire vers des contrées douces-amères et nostalgiques qu’elles brillent. Grâce à la patte remarquable de Maryam Qudus alias Spacemoth à la production, Shana Cleveland et ses acolytes optent pour des moments plus contemplatifs mais ô combien célestes tels que « Poppies » aux allures gentiment sci-fi ou les orgues aussi bien angoissés qu’hallucinogènes de l’onirique « Blue Moth Cloud Shadow ». Il suffit de fermer les yeux et de se laisser guider par ces compositions nocturnes riches en frissons comme « I’ll Go With You » où l’interprétation onirique à la limite du doo-wop de Shana Cleveland continue de briller avant de se réconcilier avec ses démons sur des moments plus apaisés que sont « Moon In Reverse » et « Blue Jay » en guise de conclusion céleste.

Sur News Of The Universe, La Luz abandonne quelque peu ses influences surf ensoleillées pour un virage plus nocturne. Intégrant des sonorités doo-wop, pop psychédélique, prog et krautrock, le quatuor nous rappelle qu’il est nécessaire de se laisser emporter par le chaos et les événements imprévisibles afin de remettre de l’ordre dans nos vies. Un écho à la vie personnelle de Shana Cleveland qui est brillamment exprimé sur ce cinquième album vibrant.

Note: 8.5/10