Eels – Eels Time!

Lorsqu’Eels fait son grand retour, cela reste toujours un événement. N’empêche, cela fait tout de même depuis l’année 2022 qu’il ne nous avait pas gâté depuis Extreme Witchcraft (chroniqué ici). Allons savoir ce que lui et ses sbires nous ont réservé avec son seizième album nommé Eels Time!.

Contrairement à son prédécesseur qui fut bien brûlant, électrique et quelque peu cynique, Eels a décidé d’apaiser quelque peu les tensions. Et on est en plein dedans dès le départ avec « Time » étrangement apaisant et divin où on découvre de nouveau la facette plus nostalgique et spleenesque de Mark Oliver Everett que l’on a tant apprécié avant de prendre de la hauteur avec également des moments introspectifs et faussement divins comme « We Won’t See Her Like Again » et « Haunted Hero » qui suivent.

Nous invitant dans son jardin secret où il partage ses réflexions sur sa vie et son avenir, Eels Time! fonctionne comme un moment suspendu. Entre moments quelque peu rythmés comme « Goldy » résolument pop ou « Sweet Smile » et d’autres plus langoureux avec « Song For You Know Who » et « And You Run », la plume pleine de spleen de Mark Oliver Everett réussit à nous toucher comme personne d’autre avant d’atteindre de nouvelles sphères avec les divinement introspectifs « If I’m Gonna Go Anywhere » et « Let’s Be Lucky » où la mélancolie lui va comme un gant. Encore une réussite pour le natif de Virginie qui n’a pas fini de nous étonner et de nous émouvoir.

Note: 7.5/10