Exsonvaldes – Aranda

aranda

Parmi les groupes indie parisiens qui ne se font pas beaucoup remarquer, il y a Exsonvaldes. Et pourtant, le quatuor a publié un premier album, le bien nommé Lights en 2013 qui nous a malheureusement passé en travers. Trois ans plus tard, ils mettent les bouchées doubles avec Aranda, le successeur tant attendu.

Et dès le départ, Exsonvaldes ne perd pas de temps avec un « White Fires » bien efficace et racé représentant tout ce qui se fait de mieux en matière indie rock. Les guitares sont de sortie ainsi que les synthés cosmiques, et ça fait du bien. Et très vite, le quatuor parisien va faire parler ses différentes influences, allant de la new wave (« Horizon », « Stories In Reverse ») à la pop pure et dure (« Cyclop », « Les Angles Morts ») en passant par des titres plus rock et pêchus (« Judging Hand », « Walls ») et d’autres plus acoustiques (« Beyond Repair »).

Maniant le français et l’anglais, mais aussi l’espagnol sur le slow onirique de « En Silencio » chanté aux côtés d’Helena Miquel. Arana est un second album magique où toutes les influences d’Exsonvaldes se bousculent sans pour autant être désordonnés. Une énorme authenticité se dégage à travers ce second opus et rien pour ça, les parisiens méritent le respect gardant la tête aussi bien sur Terre que dans les étoiles.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s