The Psychotic Monks – Silence Slowly and Madly Shines

C’est en 2015 que The Psychotic Monks a enfin connu la consécration avec leurs EPs Face To et IV l’an dernier (chroniqué ici). Le groupe parisien est depuis considéré comme un des étendards de la scène garage psychédélique aux côtés des titans américains comme Ty Segall, Thee Oh Sees et autres WAND. Attendu de grande pompe, voilà que débarque enfin leur premier album Silence Slowly and Madly Shines qui va faire du bruit pour le reste de l’année.

Beaucoup ont évoqué les similitudes avec The Black Angels, Black Rebel Motorcycle Club ou encore avec A Place To Bury Strangers lorsque l’on évoque la musique de The Psychotic Monks mais pourtant c’est du sérieux. Impossible de rester de marbre avec des tueries heavy telles que « It’s Gone » et « Wanna Be Damned (Punk Song) » qui, elle, ira flirter du côté de Mudhoney pour son côté grunge assumé. On y décèle une profonde admiration pour les années 1970 et c’est ce qui viendra soulever leur audace avec le sommet de 11 minutes intitulé « Sink » où l’on parcourt tous les états d’âme du groupe allant du calme à la tempête sans oublier le côté revival qui leur va comme un gant.

Silence Slowly and Madly Shines contient également 4 parties, pour ne pas dire chapitres qui se rejoignent parfaitement afin de n’en faire un au final (avec « Part 4: Those Twisted Things » comme climax sonore) et c’est ce qui permet à l’auditeur de reprendre son souffle avant de se prendre d’autres déflagrations soniques en pleine face avec l’inouï « The Bad and The City Solution » contrastant avec le plus mélodique « When I Feel » où la voix se fait plus contrôlée et voluptueuse. On pourra également compter sur la conclusion psychédélique de 7 minutes nommée « Walk By The Wild Lands » de toute beauté qui ramène un peu de douceur et de sensibilité, que ce soit au niveau des guitares, de l’orgue solennel que du chant.

Une fois n’est pas coutume, The Psychotic Monks a établi un coup de maître avec Silence Slowly and Madly Shines. Le groupe parisien redéfinit les codes du garage psychédélique à leur façon grâce à leur maturité et leur précision bonnement impeccables. Voilà du bon rock bien frenchy qui pourrait facilement bousculer les tendances dans les mois qui viennent.

Note: 8.5/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:1ZCR7dLc5IOgvzKFHvV0le

Un commentaire sur “The Psychotic Monks – Silence Slowly and Madly Shines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s