Bryan’s Magic Tears – Bryan’s Magic Tears

La nouvelle sensation indie rock parisienne se nomme Bryan’s Magic Tears qui est un quintet qui a su intégrer avec brio les influences noise-pop et lo-fi des années 1990. Signé sur le label XVIII Records (à ne pas confondre avec l’autre génial label parisien XVIIIp), les cinq larrons (issus des membres du groupe Dame Blanche et La Secte du Futur, paraît-il…) montrent leurs prouesses avec leur premier mini-album.

En moins d’une demie-heure, Bryan’s Magic Tears épate son auditoire à coups de distorsions fuzzy et refrains enchanteurs avec des hymnes réjouissants comme « The Hand of Summer » et « Come » qui rappellera nos groupes préférés que sont Pavement, Royal Trux et autres Ween. Les aficionados ont certainement du connaître (et être accro depuis) « Small Dick Fucks Cheerios » qui, elle, ira flirter vers la pop psychédélique plus éclatant et lancinant que les morceaux précédents, mais toujours est-il qu’on appréciera également « Lightning Beast » avec ses dernières minutes noisy ou encore la conclusion bien musclée de « She’s A Witch » où le quintet envoie tout valser pendant 4 minutes.

Bryan’s Magic Tears n’est pas qu’un énième groupe indie rock qui évoque un profond amour pour les années 1990 mais c’est surtout des compositions addictives et incisives qui font le bonheur de tout le monde. L’heure est venu pour les parisiens de monter en grade avec ce mini-album de noise-pop de première qualité. 2017 pourra être leur année de la consécration.

Note: 8/10

Retrouvez Bryan’s Magic Tears sur FacebookSoundcloud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s