Bison Bisou – Bodysick

Bison Bisou a fait parler de lui en 2015 avec leur premier EP Régine qui était un pur condensé de punk-rock et d’indie rock noisy. Suite à cela, le groupe français a arpenté les routes de France, de Belgique jusqu’aux Pays-Bas afin de se faire un nom niveau scénique. Un an et demi après leur EP, voilà que les trublions nous présentent un premier opus bien fracassant du nom de Bodysick.

Après une introduction en forme de comptine nommée « Régine » avec ses paroles cocasses: « J’emmerde la moitié du monde, je chie sur l’autre moitié, si bien qu’à la fin du monde tout le monde se trouve emmerdé« , le combo balance leur son enragé et ultra-dynamique avec des tueries punk bien efficaces comme « Hypersects », « Perv », « Fine » ou encore « Stick » qui déménagent comme pas permis. Bison Bisou a tout appris d’At The Drive-In, Refused et autres Blood Brothers et ils se servent parfaitement bien de leurs influences sur les missiles noisy comme « Stick » ainsi que sur la complètement folle « Bootyseas ».

Il n’y a aucun répit à travers ce Bodysick, même si ils ralentissent un peu le rythme sur l’excellent « Hyperlust ». Les français balancent les morceaux habités un peu comme si leur vie en dépendait (« Totalfantasy », « Gazelle », « Cinephilia ») et c’est ce qui fait ce premier opus satisfaisant avec une intensité constante. Le renouveau du punk-rock à la française ? C’est fort probable.

Note: 8/10

Retrouvez Bison Bisou sur Facebook / Twitter / Bandcamp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s