Broken Social Scene – Hug of Thunder

Ah là là, qu’est-ce qu’ils nous ont manqué ces fameux Broken Social Scene ! A côté de The New Pornographers, c’est un des collectifs indie rock les plus puissants du Canada et ça fait sept ans qu’on avait pas de nouvelles depuis leur excellent album Forgiveness Rock Record et de leur longue tournée qui s’en est suivi. Alors qu’on attendait plus rien d’eux depuis tant d’années d’hibernation, les voilà qu’ils font un gros come-back cette année avec leur nouvel opus Hug of Thunder. Et vous savez quoi ? Ils n’ont rien perdu de leur verve !

Comme les légendaires A Tribe Called Quest, Broken Social Scene a décidé de se reformer le 13 novembre 2015, la veille des attentats de Paris. Kevin Drew et Brendan Canning, les principales têtes pensantes du collectif qui ont sorti quelques essais solo, décident d’unir à nouveau leurs forces comme au bon vieux temps. Et cet esprit d’unité et d’harmonie, on le retrouve avec brio avec le vivifiant « Halfway Home » contenant sa phrase ultra-forte en émotions: « If you never run, how they gonna catch you alive ? ». Au programme de ce Hug of Thunder, de nombreuses voix se succèdent sans relâche à travers des morceaux harmonieux et extatique, à savoir la jolie voix d’Emily Haines sur « Protest Song » et Brendan Canning sur « Towers and Mansions » mais c’est majoritairement Kevin Drew qui répond présent à plusieurs reprises avec la ballade baroque de « Skyline », le post-punk bien furieux « Vanity Pail Kids » avec son riff à la Interpol et ses cuivres donnant du punch ou encore sur les intonations électroniques de « Please Take Me With You ».

On assiste à des duos fantastiques comme Kevin Drew et Ariel Engle sur l’ode à l’optimisme de « Gonna Get Better » et à des trios charmants avec « Victim Lover » conviant encore Kevin Drew mais aussi Lisa Lobsinger et Amy Millan. N’oublions pas non plus l’apparition magistrale de Feist sur la magnifique introduction de « Stay Happy » (interprété par Ariel Engle) qui devient triomphante au fur et à mesure et sur le morceau-titre contemplatif donnant des frissons à chaque écoute. Tout ce joyeux bordel est réuni à travers ce festival explosif où les arrangements colorés et pastoraux, les instruments fusent dans tous les sens et les voix s’unissent pour notre plus grand plaisir.

Après un final explosif nommé « Mouth Guards of The Apocalypse » contenant une montée en puissance bien maîtrisée (et toujours interprété par Kevin Drew), nul ne doute que Broken Social Scene est bel et bien de retour. Et quel come-back triomphant que ce Hug of Thunder où le besoin de communion et d’unité est le principal leitmotiv de cet album. La troupe canadienne continue leur sans-faute et de nous mettre la baume au cœur à travers une musique sentant à des kilomètres les années 2000 sans jamais paraître désuète et toujours aussi baroque, inspirée et totalement stupéfiante. Rien pour ça, ça vaut le coup de s’incliner sur ce nouveau coup de génie.

Note: 9/10

https://open.spotify.com/embed?uri=spotify:album:6oPAq3tPMGIvlpjoscQP4g

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s