Guantanamo Baywatch – Desert Center

On entend rarement parler de Guantanamo Baywatch mais c’est pourtant un des piliers du label Suicide Squeeze. Le trio de Portland est présent depuis le début de la décennie avec leur premier album Postcard From The Tar Plitz en 2010 mais n’a jamais vraiment eu la reconnaissance de ses pairs. Ce quatrième disque Desert Center va-t-il enfin changer la donne ?

Toujours dans l’esprit surf-garage psychédélique, le trio continue de nous envoyer de bonnes vibes ensoleillés avec des instrumentaux bien énergiques à l’image de « Conquistador », « The Scavenger » ou encore « Witch Stomp » avec son orgue qui donne une dimension de maison hanté. Au milieu de tout cela réside des morceaux chantés qui restent toujours aussi festifs et estivaux comme « Neglect », « Mesa, AZ » et la ballade doucereuse pleine de spleen qu’est « Blame Myself ».

Si on retire deux interludes qui ne sont pas vraiment transcendants, ce Desert Center donnera envie de plage, de cocotier et de bronzage et ce sont pas de petites bombes soniques comme « Video » et la conclusion instrumentale de « The Australian » qui nous le prouvent. Guantanamo Baywatch continue son bonhomme de chemin sereinement en attendant une véritable consécration qui, espérons, arrivera bientôt.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s