Aye Nako – Silver Haze

Le label Don Giovanni continue d’enrichir son roster comme pas permis. Et cette année, ils ont signé un des groupes les plus prometteurs de la scène indie rock/pop punk underground de Brooklyn. Il s’agit d’Aye Nako qui est un quatuor de queer-punk qui avait fait ses premières armes en 2013 avec un premier auto-produit intitulé Unleash Yourself avant de récidiver quatre ans plus tard avec Silver Haze.

Mêlant indie rock des années 1990 et pop-punk rutilant, Aye Nako tape dans le mille avec un opus structuré et tonitruant allant de « Sissy » à « Nothing Nice » en passant par des tueries à l’image de « Nightcrawler », « Particle Mace » et « Spare Me ». Convoquant aussi bien les spectres de Speedy Ortiz mais aussi Superchunk et Archers Of Loaf, Mars Ganito au chant et à la guitare apporte une touche à l’édifice en détaillant ses (més)aventures en tant qu’afro-américaine queer dans un pays plus que divisé. Et autant dire que son sens du songwriting fait terriblement mouche si l’on croit des morceaux comme « Muck », « Tourmaline » ou encore le sommet qui clôt avec brio ce second opus qu’est « Maybe She’s Bored With It ».

Avec ce Silver Haze, Aye Nako va droit au but avec ce ton urgent et ce besoin d’affirmer cette identité qui fait mouche. Nul doute que le groupe de Brooklyn possèdera sa propre place dans une scène underground qui reste toujours aussi concentrée les jours qui passent.

Note: 8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s