Dillon – Kind

En 2011, on a fait connaissance avec Dillon et son premier album This Silence Kills qui était pour le moins mémorable. La chanteuse d’origine brésilienne mais basée à Berlin a récidivé trois ans plus tard avec The Unknown et s’est forgée un nom sur la scène electronica sensible digne de Lykke Li et Björk. C’est en cette fin d’année qu’elle fait son retour avec son troisième opus intitulé Kind.

Avec sa voix rugueuse et ardente, Dominique Dillon de Byington continue à nous impressionner avec ses expérimentations toujours aussi saisissants à l’image de « Stem & Leaf », « Shades Fade » et « Lullaby » résolument intimistes. Chaque note résonne tout comme les cuivres et parcourt notre échine tandis que la demoiselle nous hypnotise avec ses roucoulements qui font effet sur « Regular Movements » et « Contact Us » mais aussi sur les berceuses comme « Te Procuro » et « The Present ».

Plus intense et spleenesque qu’auparavant, Kind permettra à Dillon de s’affirmer un peu plus avec ses nouvelles trouvailles denses et intimistes qui arrive à dépeindre une esthétique sombre mais à la quête de l’optimisme. Il en ressort tout de même un disque plus chaleureux et plus varié qu’auparavant cependant.

Note: 7.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s