Chapelier Fou – Muance

Quand il n’y en a plus, il y en a encore pour Chapelier Fou. Sa musique reconnaissable entre mille n’a pas fini de prendre des ascensions dantesques avec une discographie plutôt constante avec un troisième opus Deltas paru en 2014 comme brillant exemple. Trois ans plus tard, le producteur et multi-instrumentiste talentueux de Metz récidive avec un nouveau disque intitulé Muance.

Louis Warynski retrousse ses manches pour nous offrir un grand moment de musique électronique teintée de jazz avec des morceaux incroyablement romancés comme les très rythmés « Philémon » et « Artifices » sans oublier « Guillotines » et « Temps Utile » résolument mélodiques. C’est en entendant des breaks implacables sur orchestrations aussi bien synthétiques qu’organiques en faisant intervenir les cordes et cuivres comme sur le totalement imprévisible « Stiiitches » ou encore « Les Octaves Brisés » que l’on se rend compte du génie infaillible du bonhomme.

S’achevant sur le cinématographique « Super Hexacordum », Chapelier Fou nous offre un grand cru pour cette année 2017 qu’est Muance. Toujours aussi riche et inspiré, le producteur lorrain continue à rendre la musique électronique plus organique et plus ouverte sur le monde qu’elle ne l’est déjà.

Note: 8.5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s