Mourn – Sorpresa Familia

Avec leurs deux albums – Mourn en 2015 (chroniqué ici) et Ha Ha He. l’année suivante (chroniqué ici) -, le quatuor espagnol Mourn monte en puissance. Remarquables pour leur jeune âge (dépassant à peine la vingtaine), le groupe de Barcelone est du genre à marquer l’histoire du rock indé espagnol avec leurs compositions pêchues. Ce n’est pas pour rien qu’ils récidivent avec leur successeur tant attendu du nom de Sorpresa Familia.

Fini les emmerdes et autres litiges administratives avec leur ancien label espagnol, Carla Pérez Vas et Jazz Rodriguez Bueno ainsi que leurs autres compères se sentent définitivement libéré de leurs chaînes. Et cela s’entend parfaitement sur l’introduction dynamique de Sorpresa Familia nommée « Barcelona City Tour » où ils nous emmènent faire un petit tour dans leur ville natale mais également « Strange Ones » et « Fun At The Geysers ». Une fois de plus, impossible de penser à des influences plus évidentes comme PJ Harvey, Sleater-Kinney et Electrelane lorsque l’on écoute cette troisième livraison discographique de nos catalans préférés. On y décèle une énergie féroce post-hardcore à la At The Drive-In sur « Skeleton ».

Entre indie rock enragé et post-punk frénétique, Mourn arrive à canaliser le côté à la fois agressif et mélodique pour nous offrir des perles à l’image de « Candle Man », « Doing It Right » résolument Iceage dans l’esprit et « Thank You For Coming Over ». L’interprétation de Carla Pérez Vas se fait plus fluide et plus remarquable tandis que les parties de guitare endiablées de Jazz Rodriguez et la section rythmique assurée par la toute jeune bassiste Leia Rodriguez (18 ans, la bougresse !) et le batteur Antonio Postius font des merveilles sur « Bye Imbecile ! » et « Divorce » mais savent être plus doux avec « Orange » avant la conclusion toute en crescendo de « Sun » afin de délivrer ses dernières forces en apothéose.

En trois ans, Mourn continue de progresser et arrive à se faire un nom sur la scène indie rock catalane avec leurs concurrentes Hinds. Sorpresa Familia s’impose pour le moment comme étant leur meilleur opus en raison de sa durée un peu plus longue que ses prédécesseurs mais aussi pour la férocité de leurs compositions qui ne laisseront personne indemnes.

Note: 8/10