Raoul Vignal – Oak Leaf

Aux côtés de Motorama, Raoul Vignal est sans conteste la vedette du label Talitres. On avait laissé le musicien lyonnais désormais résidant à Berlin avec un premier album des plus somptueux nommé The Silver Veil (chroniqué ici). Dès lors, son indie folk en a fait rêver plus d’un et cette année, il récidive avec son successeur tant attendu du nom de Oak Leaf.

Toujours inspiré par ses héros contemporains comme Nick Drake, John Martyn ou encore Davey Graham, Raoul Vignal nous entraîne une fois de plus avec sa folk printanière et onirique avec de nouveaux morceaux sereins et mélancoliques allant de « Pepa’s Eyes » à « I Have Sinned » en passant par les éblouissants « The Dream », « Blue Raven » et « I Might ». La voix presque susurrée du musicien lyonnais fait corps aux instrumentaux épurés et déchirants et ça fait son effet sur « Mirror ».

On retiendra également le chef-d’oeuvre « The Waves » intelligemment scié en deux parties où on se laisse définitivement emporter par cette vague d’émotions. Tout comme son prédécesseur, Oak Leaf ira trouver son réconfort auprès de son auditeur et Raoul Vignal nous a offert une bande-son idéale pour se réchauffer en ces derniers jours de 2018.

Note: 8/10