Konradsen – Saints and Sebastian Stories

Chez le label Cascine, on retrouvera toujours de la douceur. Et leur nouvelle découverte musicale ne fait pas dans l’exception. Je parle bien sûr de Konradsen qui est un duo norvégien composé de la chanteuse et pianiste Jenny Marie Sabel et du musicien multi-instrumentiste Eirik Vildgren qui nous offre une pop expérimentale des plus envoûtantes comme l’atteste leur premier album nommé Saints and Sebastian Stories.

En treize morceaux, on se laisse emporter par ces notes de piano cristallines ainsi que la voix somptueuse de Jenny Marie Sabel qui habillent les morceaux immersifs comme « Never Say A » en guise d’introduction mais également « Television Land », « Dice » et « Baby Hallelujah ». À l’écoute de ces titres, on plonge dans l’intimité de Konradsen avec ces arrangements sur mesure et la plume touchante du duo d’Oslo avec cette touche expérimentale qui viendra relever le tout sur « Big Bruce » et « Cosmic Kid Vibration ».

Lorsque Jenny Marie Sabel n’est pas au premier rang, son acolyte Eirik Vildgren fait plutôt bonne impression sur l’électro cristallin de « Warm Wine ». Pour le reste, Konradsen semble être partagé entre Death Cab For Cutie des débuts mais également Black Marble notamment sur « No One Ever Told Us » et « Odd Mistake ». Mention spéciale aux arrangements cuivrés de « Red To Rhyme » venant apporter plus de couleur à ce premier album inventif et touchant. Saints and Sebastian Stories est à écouter dans toutes les bonnes chaumières.

Note: 8.5/10

Retrouvez Konradsen sur Facebook / Bandcamp