Bayonne – Drastic Measures

En 2016, un jeune musicien multi-instrumentiste surnommé Bayonne est sorti des sentiers battus avec son premier album intitulé Primitives. Le bonhomme ne vient pas de Bayonne mais d’Austin mais il n’empêche que sa musique reste toujours riche en émotions. Il en est de même pour son successeur intitulé Drastic Measures.

Très vite, on se rend compte qu’on aura affaire à un grand grand disque de la part de Bayonne. Il suffit d’écouter les premières notes de « QA » pour se rendre compte du génie du musicien et cela se confirme avec les arrangements orchestraux menés au clavier des morceaux touchants comme « Same » et « Enders ».

Avec Drastic Measures, Roger Sellers sait conjuguer pop baroque céleste et dream-pop synthétique sans jamais perdre une once d’inspiration. Que ce soit sur « Gift » mais également sur « I Know » et « Uncertainly Deranged », les synthés scintillent tandis que la voix du musicien d’Austin brille de mille feux et c’est à cela que l’on reconnaît la magie du bonhomme. C’est d’ailleurs pour cette raison que des titres comme « Kind » et la conclusion nommée « Bothering » illustrent ce Drastic Measures aussi bien rêveur que touchant.

Note: 9/10