Lucille Furs – Another Land

Vous pensez que le label Requiem Pour Un Twister n’avait rien en réserve pour cette année ? Et bien vous faites erreur. Après avoir mis en lumière des prestigieux groupes comme Corridor, 39th & The Nortons ou encore Triptides, le label parisien annonce le retour de Lucille Furs. Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, il s’agit de ce quintet de Chicago qui reste coincé dans les années 1960 sans tomber dans le suranné. Les voici de retour avec un nouvel album nommé Another Land.

Une fois de plus, on plonge cinq décennies en arrière avec ces mélodies aigres-douces et ces arrangements lumineuses sans être pompeuses. Lucille Furs donne le ton avec des titres élégants à l’image de « Leave It As You Found It » mais également de « First, Do No Harm » et de « Sooner Than Later ». Le groupe de Chicago aura de quoi refiler l’urticaire à la concurrence comme The Proper Ornaments lorsque l’on écoute des moments pop psychédéliques somptueux tels que « Point, Euphrosyne Blue » et « All Flowers Before Her ».

On sent clairement l’esthétique 60’s jusqu’au bout des doigts. Lucille Furs maîtrise le tout presque à la perfection, que ce soit sur « Eventually. », « The 34th Floor » ou sur « Transmitting From The Blind Guard » rappelant le charme de Syd Barrett ou encore de The Byrds et de Love. Another Land qui se clôture avec un attendrissant « No Word In English » est une belle preuve que la pop psychédélique rétro possède encore ses lettres de noblesse actuelles.

Note: 8/10