NTO – Apnea

C’est tout simplement l’événement de cet automne. Il s’agit de NTO qui a réussi à s’imposer sur la scène avec une poignée de sorties qui lui a permis de se propulser au rang des producteurs les plus prometteurs de sa génération. Après tant d’années d’attente vient enfin l’arrivée de son premier album intitulé Apnea. Cette attente valait-elle la peine ? Verdict.

Ce premier album est le fruit de plusieurs années de travail acharné et cela se ressent avec son univers à mi-chemin entre electronica rêveuse et deep-house mélancolique. NTO nous fait voyager dès les premières notes de l’introduction où il raconte quelque peu ses origines ainsi que d’une multitude de souvenirs enfouis avec les immersifs « Petit matin », « Vivre beaucoup » et « Invisible ».

Au milieu de ces perles instrumentaux à l’image de « Zig Zag » et de « Marlon », NTO n’oublie pas de sortir son carnet d’adresses. Beaucoup d’invités font parti du voyage tels que Monolink qui est convié sur « Beyond Control » ou Louise sur « Isaac » mais de têtes connues sont à relever comme Tricky qui est à l’aise dans sa zone de confort sur « Loving You Like Always » et French 79 qui apporte sa sauce sur « Seasons ». Il n’empêche que NTO arrive à nous faire plonger dans son for intérieur de la plus belle des manières avec son premier disque qui s’achève avec un touchant « Concentrate » synthétisant son univers à part entière.

Note: 7.5/10