Geese – Projector

Depuis quelques mois, Geese est monté en puissance et à raison d’ailleurs. Le quintet originaire de Brooklyn a su interpeller énormément de monde, notamment la presse spé qui aura apprécié leur son si pêchu et incisif. Ces derniers jours, le groupe décide de marquer son territoire avec leur premier album tant attendu du nom de Projection.

Les cinq musiciens que composent la formation Geese iront tout dévaster sur la scène. Entre post-punk, math-rock et ascensions groovy, le quintet de Brooklyn nous en fait voir de toutes les couleurs avec leur professionnalisme exprimé sur des titres percutants tels que l’entrée en matière nommée « Rain Dance » posant toutes les bases mais également « Low Era » et « First World Warrior » aux riffs ciselés arrivant à se fondre sous une section rythmique bien énergique.

Geese nous offre d’innombrables surprises telles que « Disco » où le chant mélancolique de Cameron Winter rappelant celui de Thom Yorke arrive à s’élever sur les rythmiques furieuses rappelant Girl Band ou encore l’intense « Exploding House » qui prendra de plus en plus d’ampleur musicalement. Le quintet de Brooklyn expose leurs peurs et leurs insécurités qui sont symptomatiques de la Gen Z dont ils sont issus mais arrivent à l’exorciser de la meilleure des manières notamment sur « Opportunity Is Knocking » qui clôture la cérémonie avec classe et distinction. La scène post-punk/math-rock avant-gardiste et groovy est dans de beaux draps avec l’entrée fracassante de Geese.

Note: 8.5/10

Retrouvez Geese sur Facebook / Twitter / Bandcamp