Daniel Blumberg – The World To Come

En 2019, Daniel Blumberg était sorti des sentiers battus avec un premier album solo du nom de Minus (chroniqué ici). L’ex-membre de Yuck a permis de se faire un nom sur la scène avec son talent musical frémissant, à un tel point qu’il est devenu plébiscité. En ce début d’année, il revient avec une bande-originale qu’il a signé pour le film The World To Come.

Pour ceux qui avaient vu ce drame américain qui a permis à Katherine Waterston d’avoir la récompense de la meilleure actrice au festival international du film de Stockholm, l’ambiance était intense. Et pour ce faire, Daniel Blumberg arrivera à retranscrire cette atmosphère avec son talent musical exprimé sur ces 22 compositions denses. Après une introduction plantant le décor paisiblement, le musicien britannique qui est accompagné de Peter Walsh aux manettes nous emmène dans des terrains pastoraux et ruraux très propices au film.

La bande-originale de Daniel Blumberg respecte avec brio l’ambiance de ce film dramatique qui est ponctué par des moments de tension avec « The Storm » et « The Fire » ou des moments d’accalmie avec « Tallie » et « First Kiss ». Entre ambient, noise et musique néo-classique, il convoquera les cuivres et percussions qui jouent la pluie et le beau temps comme bon leur semble. Josephine Foster, quant à elle, pointera le bout de son nez en murmurant sur « The Wagon » avant de nous émouvoir sur « The World To Come ». Pour The World To Come, la musique de Daniel Blumberg saura parfaitement se fendre dans le décor.

Note: 7.5/10