Yôkaï – Coup de Grace

L’année dernière, Yôkaï avait sévi sur la scène jazz avec un EP fascinant du nom de Sentinelle (chroniqué ici). Et pour cause, on avait plus qu’apprécié cette fusion entre jazz instrumental, musique ethnique et prog-rock psychédélique qui a fait un malheur. Cette année, le groupe bruxellois passe à l’épreuve du long-format avec Coup de Grâce.

Yôkaï compte nous hypnotiser avec ce mélange musical des plus cinématographiques avec ces neuf nouveaux titres. Convoquant les synthés analogiques, le rock psychédélique d’antan et le jazz contemporain cérébral, le groupe bruxellois continue de faire des merveilles dès le départ avec « Mascotte » avant de nous enivrer avec les hypnotiques « Het Bos » et « Laika » faisant le pont entre Roubaix et Morricone du plus bel effet.

Sur Coup de Grâce, Yôkaï enfonce encore plus le clou avec également les ensorcelants « Roubaix » ou bien même « Amazonas » et « Ledeberg » qui nous hypnotisent inlassablement. Le groupe belge redonne ses lettres de noblesse avec ce mélange musical volontairement rétro avec un final dantesque qui capture avec brio la quintesscence musicale de Yôkaï.

Note: 8.5/10