Fontaines D.C. – Skinty Fia

Il aura fallu deux grands disques pour que Fontaines D.C. puisse accéder au panthéon des grands groupes irlandais de ces dernières années. Avec leur dernier album intitulé A Hero’s Death en date de 2020 (chroniqué ici), le quintet dublinois est en passe de devenir un des groupes leaders en termes de post-punk actuel. Après deux années d’absence, ils reviennent en forme avec Skinty Fia.

Le premier titre se nomme « In ár gCroithe go deo » interprété en gaélique et plante le décor avec cette atmosphère plus sombre et plus solennelle que jamais. Fontaines D.C. saura afficher un visage plus grave, à l’image de sa pochette symbolisant la réflexion sur l’éventuelle disparition de la culture irlandaise, avec des titres plus lancinants et torturés que sont « Big Shot » et « How Cold Love Is » avec cette ligne de basse malicieuse sans oublier la ballade gothique nommée « Bloomsday » mettant en avant la voix grave de Grian Chatten.

Aussi frontale que mélancolique, Skinty Fia affiche une nouvelle facette de Fontaines D.C. avec des moments tantôt pop (« Jackie Down The Line », « Roman Holiday ») tantôt explosifs avec le morceau-titre aux relents industriels à la Nine Inch Nails. Ce troisième disque compte nous surprendre du début à la fin avec également « The Couple Across The Way » mené à l’accordéon ou avec le passionnant « I Love You » avec ces guitares déchirantes avant d’enfoncer le clou avec un final nerveux et glorieux du nom de « Nabokov » avec ses reverbs de haute qualité. Le quintet dublinois réussit son triplé avec leur style si particulier prenant un virage plus ténébreux et solennel que jamais.

Note: 9/10